Archives de catégorie : Le cycliste oblique

 » la cyclotude, ça n’existe pas « 

En farfouillant sur internet, j’ai mis la main sur un très ancien numéro de la Montagne et Alpinisme de mars 1989 (!) où je racontais notre première ascension à VTT du Toubkal au Maroc (4167 m) et où je vantais les mérites du vélo de montagne, dûment chargé qui prétendait concurrencer les mules sur leur propre terrain. J’avais  totalement oublié cette page d’histoire <;° ) et Google s’est chargé de me le rappeler. La mémoire informatique a parfois du bon…

Mister Président

Les Professionnels de la voie verte Passapaïs ont jugé bon de me bombarder président d’honneur de leur association.  Un embaumement de première classe ? Il est vrai que j’ai passé pas mal d’années à travailler sur ce beau projet.  En 1983, au moment de l’arrêt définitif du transport par la SNCF, j’écrivais au Conseil général du Tarn pour lui  demander de ne pas vendre l’emprise de la voie  à des particuliers. De 2008 à 2014, j’ai porté le projet en qualité d’élu référent voie verte. Ensuite, en tant que bénévole. Et utilisateur régulier ! Outre le fait d’être devenu un peu la mémoire de cette voie verte,  je compte bien  être utile à l’avancée  des projets. Alors…

 

 » sur la piste de Vincent » au festival « la roue tourne »

Samedi 1° février et dimanche 2, la 5° édition du festival de voyage à vélo  » la roue tourne  » de Roques /Garonne : un riche programme de conférences, reportages, ateliers, exposants, balades… J’y suis invité pour présenter mon docu-fiction « sur la piste de Vincent », un rodemouvie décalé sur les traces de Vincent van Gogh de Brabant en Provence, d’Arles à Auvers, de Mons à Paris entre paysages goghiens, interviews… et quelques énigmes non résolues.

« sur la piste de Vincent »

« Sur la piste de Vincent » , un rodemouvie cycliste à la recherche de van Gogh qui nous a menés durant près de trois ans du nord de la Hollande (Frise et Drenthe) jusqu’en Provence à Saint Rémy en passant par Zundert, Otterlo, Nuenen, le Borinage, Auvers sur Oise, Paris et Arles. Nous avons tourné la dernière séquence avant-hier avec un Vincent van Gogh plus vrai que nature. Encore merci Sébastien de t’être prêté au jeu ! Pour accéder au film de 44′, c’est par ici !

« sur la piste de Vincent »

L’info a fuité dans la presse, l’incognito n’était plus tenable, alors je passe  à table : oui je travaille sur un nouveau projet- même si ça fait plus de deux ans que je l’ai lancé- un road-movie cycliste sur les traces de Vincent van Gogh. Nous avons déjà effectué deux voyages en Hollande, un en Belgique, tourné à Auvers sur Oise et fait plusieurs aller-retour entre ici, Arles et Saint-Rémy. On devrait tourner les derniers plans dans la Drôme… avec un sosie de Vincent.
Montage prévu pour septembre.


Love tour 2018

Love Tour qui allait, je le rappelle, de Beaulieu à Beaulieu, Beaulieu à Beaulieu, pour finir  à Beaulieu en passant par Beaulieu. Nous avons donc tenté avec Marie de faire la dernière étape , Beaulieu  (du Gard ) à Beaulieu (près Montpellier ). De love point, un peloton lancé à 32-35 km /h, pas un seul bonjour… et nous loin loin derrière sans carte, sans topo, sans trace, sans GPS en pleine pampa ! D’où le recours aux solutions éprouvées, se guider  à l’estime, au soleil pour finir par dégotter une carte  touristique dans un camping et rallier l’étape deux heures après tout le monde. Bôôôn… reste la photo sympa avec nos potes de chez Cyclable .