Archives de catégorie : L’écolo actif

le Parc et les extraterrestres

En 2003, la fête prévue pour l’anniversaire des Trente ans du Parc régional du Haut-Languedoc tombait bien mal. En pleine contestation citoyenne contre ce projet de méga-décharge ultime( !) concoctée par la SITA avec la bienveillance d’élus locaux. Manifs, rassemblements, pétitions, marche sur Montpellier,  fêtes de soutien, barrages filtrants, un site  national  dédié aux décharges, courriers tous azimuts,  un CD de chants de lutte,  un solide projet alternatif, un recueil de chroniques… les locaux ont fait preuve d’une belle énergie et d’une incroyable inventivité pour venir à bout de ce projet toxique. Cette fois-là, c’était GB en martien de service qui posait la question…DSC00867

clip voie verte

Enfin la vidéo promotionnelle qu’on attendait tous  ! L’accouchement a été long et difficile mais le film est finalement sorti, qui devrait donner envie à des tas de monde de venir rouler/tester/balader sur notre voie verte entre Mazamet et Bédarieux (76 km ). Et en bonus, juste après, la vidéo live du parcours! Et tout ça ici.

30 ans du Parc

L’anniversaire des trente ans du Parc Régional du Haut-Languedoc, en 2003, tombait bien mal, en plein dans la contestation citoyenne face au projet de décharge ultime (!) dans les Hauts-Cantons de l’Hérault que proposait d’importer la SITA. Manifs, pétitions, rassemblements, marche sur Montpellier, CD de lutte, barrages, un recueil de chroniques, fêtes de soutien, solutions alternatives, un site internet national,  la lutte- victorieuse- a démontré l’incroyable vitalité des locaux et leut inventivité face à un projet néfaste. Ce jour-là, GB endossait le rôle de l’extra terrestre…DSC00867

la une de Charlie-Hebdo

Mon article  dans  » Alternatives et Autogestion Tarn et Aveyron », janvier 2015 :

Les milliards d’images que véhiculent nos sociétés ne sont jamais neutres. Le tirage d’une image à plusieurs millions d’exemplaires n’est pas non plus une chose anodine.
je-ne-suis...Il nous fournit… …l’occasion d’une petite leçon de sémiologie, c’est à dire d’analyse de la signification des images.
Rappelons pour commencer qu’il faut séparer l’objet-image de sa signification, ou pour parler de façon plus technique, le signifiant du signifié.
Le signifiant, c’est ce qu’on voit. Le signifié, c’est le faisceau de significations qui s’en dégage.

La suite par ici

le crayon de GB

Mercredi 11 janvier, putain de jour de deuil, nous étions sur la place du Capitole pour un rassemblement spontané. 10000 ? 12000 personnes ? plus ? Dimanche, c’était à Castres. 11000 personnes…Pour l’occasion, nous avons trimballé un énorme crayon taillé dans un poteau télégraphique et monté sur roues; ça ressemble à un petit canon de campagne, c’est marqué « liberté d’expression », mais c’est sans doute inoffensif.
crayon-canon1