Archives de catégorie : L’écolo actif

Camina que caminaras, une brève histoire des chemins

Dans le cadre du XXXII° cycle culturel d’automne de Saint-Pons, je propose une conférence-diaporama sur l’histoire des chemins,  du cairn au GPS, en passant par les drailles, les voies romaines, les chemins de pélerinage jusqu’aux actuels sentiers de grande randonnée.

Jeudi 29 octobre à 18H au cinéma Star de St-Pons, avec les précautions en usage- entrée libre et gratuite

Vis! ruse !

Vis ! Ruse  ! Mon texte du 20 mars 2020 paru dans le blog de l’écolo Castres :  « Il serait extrêmement présomptueux de commencer à tirer les leçons d’une crise alors que celle-ci vient à peine de commencer. Toutefois, l’assignation à résidence que je subis comme tant d’autres me fournit assez de temps pour méditer sur cette pandémie.
Ce virus, parlons-en… » la suite par ici

Denis Cheyssoux chez GB

 » L’as-tu lu mon p’tit loup?  » dont on fêtera le 30 °anniversaire,  » CO2 mon amour » , « la carte et le chemin » etc… il est vrai qu’avec Denis Cheyssoux nous avons pas mal de centres d’intérêt communs, l’écologie, le vélo, le Târrrn, la littérature, le goût du partage, des amis communs. Donc Denis Ch. est venu passer quelques moments à la maison afin de réaliser un reportage made in Montagne Noire qui passera sur France-Inter à l’automne. Promis, on vous précisera la date quand on le saura. D’ici là, continuez à trier vos déchets, faites votre compost et éteignez la lumière en sortant de la pièce !

20170804_144224

les lemmings et le ver luisant

Les lemmings et le ver luisant
C’est l’histoire d’un pays qui se disait ni de droite ni de gauche, bien au contraire. Il y a bien longtemps, il avait inscrit au fronton de tous ses édifices publics cette fière devise : Liberté-Egalité-Fraternité. Mais depuis, tant de temps s’était écoulé que les gens avaient complètement perdu de vue sa signification, si bien qu’on aurait pu tout aussi bien écrire à la place LEF. C’était le temps où on l’appelait le pays des Lumières. Mais les lumières ne marchent que s’il y a quelqu’un pour s’en occuper. A moment donné, on a eu comme l’impression que plus personne ne voulait s’occuper de la lumière. Elle s’est éteinte. Ou alors, les gens, lassés de tant de lumière, ont eu envie pour changer de se tourner vers les Ténèbres et ont décidé de faire comme les lemmings, vous savez, ces petits rongeurs qui se jettent par milliers dans l’eau en un gigantesque suicide collectif.
Ben moi, si je devais choisir entre les lemmings suicidaires et le ver luisant, celui qui émet une toute petite lumière, ce serait vite vu.