Archives de catégorie : Le cycliste oblique

le vélo à l’ancienne

Après un passage au « concours de machines » de Bruniquel (Tarn-et Garonne )où j’ai pu voir les réalisations d’une quinzaine
de fabricants de cadres de vélo avec un cahier des charges « bagpacking-longue distance -bivouac »,j’ai plongé cinquante ou quatre-vingt ans en arrière avec l’Anjou vélo vintage : cadre,Saumur sur les bords de Loire,quelques 8500 participants rétro-chapeau melon-bretelles-moustaches-jupe plissée, les paysages de l’Anjou, le Crémant du bord de Loire, la visite de caves, champignonnières, châteaux, etc …super beau temps, on a aimé !

GB teste la Frise

Le prétexte, c’était pour rendre visite au « pape » du cyclotourisme néerlandais,  Frank van Rijn, 680000 km en voyage, 123 pays traversés, 8 langues parlées, 16 bouquins de récits de voyage publiés et fêter ensemble ses 70 ans, dont 53 le cul sur une selle. Nous sommes donc allés lui rendre visite chez lui, en Drenthe, province septentrionale à l’est de la Frise. Nous avons pédalé dans des paysages magnifiques, roulé jusqu’à la mer des Wadden et poussé jusqu’à Leeuwarden qui est cette année la capitale européenne de la culture. Que du beau, du vélo, du cool. Une tout autre culture, c’est sûr. Quand on revient dans le sud de la France, on se sent, comment dire, un peu décalé…

20180421_171515 20180423_105642 DSCN7152 DSCN7207 DSCN7235

GB à Vincennes

Amis du vélo et des voyages et de la poésie et de la littérature et de l’humour, bref presque tout le monde, l’Intrépide Centripète sera présent au 30 ° festival du voyage à vélo à Vincennes organisé par le Cyclo-camping International. Parmasonnette  ! Il  présentera une version courte de son voyage à bicyclette à la recherche du Centre le dimanche 22 janvier après-midi. Mais y a pas que lui ! Ici la bande-annonce du festival !

 

éloge du voyage lent

Rendez-vous inévitable de l’été des voyageurs- ou des voyageurs de l’été- le festival du voyage lent du Roc-Castel au Caylar (34)a une de fois de plus rempli à 100/100 sa mission folle, salutaire, poétique, humaine, écologique, musicale, festive, bourlingueuse, unique ! J’y étais, j’y fus pour présenter ma (cir)conférence sur la recherche du Centre et tout autant pour refaire le plein d’énergie auprès de tant de lurons et lurones ! Je joins quelques photos de cet extraordinaire temps de rencontres. C’est quand déjà l’édition 2017 ?hub !marcoremicoursemedaille

généalogie cycliste

Après l’Eroica, il était temps de me demander d’où pouvait me venir ce goût pour le vélo sous toutes ses formes, formes que j’ai testées successivement : bicyclette pour aller  à l’école, vélo pour faire des cascades, vélo de course, de randonnée, VTT, tandem, vélo couché, tricycle couché, fixie, vélo vintage, vélo électrique… mon père René est allé pendant des décennies au boulot avec son vélo, qui selon la saga familiale aurait appartenu à André Darrigade. Avant lui, mon grand-père Charles était président du Vélo-club Saladien ( le quartier de Toulouse où la famille habitait s’appelait » la Salade » ). Si vous avez des infos sur ce club, ça m’intéresse. J’ai retrouvé cette photo datée de 1942 où mon grand-père  (flèche ) s’apprête  à donner le départ d’une course cycliste. Il me semble reconnaitre l’avenue de Fronton. Avec une telle généalogie, c’est comme si j’étais tombé dans la marmite tout petit  !veloce-club-saladien-2

GB et l’Eroica

Depuis le temps que je rêvais d’y aller ! Où ? l’Eroica bien sûr, l’épreuve cycliste la plus mythique du monde, le Woodstock de la bicyclette qui se déroule chaque année en Toscane, près de Sienne au coeur des coteaux du Chianti. Pas déçu du voyage : paysages splendides, accueil chaleureux et convivial, belle ambiance… côté épreuve, pas mal non plus : 5500 participants au départ, plus de 70 nationalités, 200 journalistes ! Rappelons que l’épreuve se déroule sur des strade bianche, des chemins non revêtus avec de la terre, de la caillasse et surtout des vélos d’époque antérieurs  à 1987, les plus anciens datant des années 1900. Tenue d’époque assortie, maillots en laine, cuir partout, moustaches en guidon de vélo, le spectacle est partout. Cette année, l’Eroica fut particulièrement héroïque : pluie abondante,  chemins détrempés et boue particulièrement collante. Eroica bagnata, Eroica fortunata, dit le proverbe. Tu parles  ! Trois semaines après, j’ai pas fini de décrotter mon vélo, un Pashley Guv’nor, réplique d’un vélo club british des années 30. Pour quelques images, faites donc un tour sur le site des copains de Cyclable à Montpellier. Pour l’ambiance, un bon reportage d’un participant. Et l’an prochain, en octobre, tu fais quoi ?

DSCN4855DSCN4994DSCN4998

Anjou velo vintage

Saumur, sur les bords de Loire, 14/15 juin 2015 : des milliers de vélos plus ou moins vintage, des robes rétro, des bretelles et des moustaches, des groupes swing, des guinguettes, des gendarmes lookés années 60 et même un curé à bicyclette ! C’est la 5° édition de l’Anjou vélo vintage, un mélange bien foutu de nostalgie, d’exotisme franchouillard, de balade à vélo, de bonne humeur et de vins de pays. GB y était avec Marie pour « Lucienne la chatelaine », un circuit de 60 km entre coteaux et chateaux, vélos et Fontevraud.DSC05221DSCN4457DSCN4466 DSCN4498 DSCN4567 DSCN4589DSCN4462