Archives de catégorie : Le cycliste oblique

« sur la piste de Vincent »

« Sur la piste de Vincent » , un rodemouvie cycliste à la recherche de van Gogh qui nous a menés durant près de trois ans du nord de la Hollande (Frise et Drenthe) jusqu’en Provence à Saint Rémy en passant par Zundert, Otterlo, Nuenen, le Borinage, Auvers sur oise, Paris et Arles. Nous avons tourné la dernière séquence avant-hier avec un Vincent van Gogh plus vrai que nature. Encore merci Sébastien de t’être prêté au jeu ! Pour accéder au film de 44′, c’est par ici !

« sur la piste de Vincent »

L’info a fuité dans la presse, l’incognito n’était plus tenable, alors je passe  à table : oui je travaille sur un nouveau projet- même si ça fait plus de deux ans que je l’ai lancé- un road-movie cycliste sur les traces de Vincent van Gogh. Nous avons déjà effectué deux voyages en Hollande, un en Belgique, tourné à Auvers sur Oise et fait plusieurs aller-retour entre ici, Arles et Saint-Rémy. On devrait tourner les derniers plans dans la Drôme… avec un sosie de Vincent.
Montage prévu pour septembre.


Love tour 2018

Love Tour qui allait, je le rappelle, de Beaulieu à Beaulieu, Beaulieu à Beaulieu, pour finir  à Beaulieu en passant par Beaulieu. Nous avons donc tenté avec Marie de faire la dernière étape , Beaulieu  (du Gard ) à Beaulieu (près Montpellier ). De love point, un peloton lancé à 32-35 km /h, pas un seul bonjour… et nous loin loin derrière sans carte, sans topo, sans trace, sans GPS en pleine pampa ! D’où le recours aux solutions éprouvées, se guider  à l’estime, au soleil pour finir par dégotter une carte  touristique dans un camping et rallier l’étape deux heures après tout le monde. Bôôôn… reste la photo sympa avec nos potes de chez Cyclable .

le vélo à l’ancienne

Après un passage au « concours de machines » de Bruniquel (Tarn-et Garonne )où j’ai pu voir les réalisations d’une quinzaine
de fabricants de cadres de vélo avec un cahier des charges « bagpacking-longue distance -bivouac »,j’ai plongé cinquante ou quatre-vingt ans en arrière avec l’Anjou vélo vintage : cadre,Saumur sur les bords de Loire,quelques 8500 participants rétro-chapeau melon-bretelles-moustaches-jupe plissée, les paysages de l’Anjou, le Crémant du bord de Loire, la visite de caves, champignonnières, châteaux, etc …super beau temps, on a aimé !

GB teste la Frise

Le prétexte, c’était pour rendre visite au « pape » du cyclotourisme néerlandais,  Frank van Rijn, 680000 km en voyage, 123 pays traversés, 8 langues parlées, 16 bouquins de récits de voyage publiés et fêter ensemble ses 70 ans, dont 53 le cul sur une selle. Nous sommes donc allés lui rendre visite chez lui, en Drenthe, province septentrionale à l’est de la Frise. Nous avons pédalé dans des paysages magnifiques, roulé jusqu’à la mer des Wadden et poussé jusqu’à Leeuwarden qui est cette année la capitale européenne de la culture. Que du beau, du vélo, du cool. Une tout autre culture, c’est sûr. Quand on revient dans le sud de la France, on se sent, comment dire, un peu décalé…

20180421_171515 20180423_105642 DSCN7152 DSCN7207 DSCN7235

GB à Vincennes

Amis du vélo et des voyages et de la poésie et de la littérature et de l’humour, bref presque tout le monde, l’Intrépide Centripète sera présent au 30 ° festival du voyage à vélo à Vincennes organisé par le Cyclo-camping International. Parmasonnette  ! Il  présentera une version courte de son voyage à bicyclette à la recherche du Centre le dimanche 22 janvier après-midi. Mais y a pas que lui ! Ici la bande-annonce du festival !

 

éloge du voyage lent

Rendez-vous inévitable de l’été des voyageurs- ou des voyageurs de l’été- le festival du voyage lent du Roc-Castel au Caylar (34)a une de fois de plus rempli à 100/100 sa mission folle, salutaire, poétique, humaine, écologique, musicale, festive, bourlingueuse, unique ! J’y étais, j’y fus pour présenter ma (cir)conférence sur la recherche du Centre et tout autant pour refaire le plein d’énergie auprès de tant de lurons et lurones ! Je joins quelques photos de cet extraordinaire temps de rencontres. C’est quand déjà l’édition 2017 ?hub !marcoremicoursemedaille

généalogie cycliste

Après l’Eroica, il était temps de me demander d’où pouvait me venir ce goût pour le vélo sous toutes ses formes, formes que j’ai testées successivement : bicyclette pour aller  à l’école, vélo pour faire des cascades, vélo de course, de randonnée, VTT, tandem, vélo couché, tricycle couché, fixie, vélo vintage, vélo électrique… mon père René est allé pendant des décennies au boulot avec son vélo, qui selon la saga familiale aurait appartenu à André Darrigade. Avant lui, mon grand-père Charles était président du Vélo-club Saladien ( le quartier de Toulouse où la famille habitait s’appelait » la Salade » ). Si vous avez des infos sur ce club, ça m’intéresse. J’ai retrouvé cette photo datée de 1942 où mon grand-père  (flèche ) s’apprête  à donner le départ d’une course cycliste. Il me semble reconnaitre l’avenue de Fronton. Avec une telle généalogie, c’est comme si j’étais tombé dans la marmite tout petit  !veloce-club-saladien-2