Archives de catégorie : LE CLOWN PHOLISOPHE

GB et le Dahu téméraire

Mercredi 11 mars à 19H, GB contera au Dahu Téméraire au café associatif et culturel « Chez ta mère », rue des Trois-Piliers à Toulouse (quartier Arnaud Bernard ). Soupe-tartines et juste après Koldo Amestoy,  » les pieds profondément enracinés dans la terre basque et sa tête qui embrasse le sommet des montagnes. Il nous ouvre à un univers étonnant et jubilatoire où les lamiñak côtoient les hommes, ou l’on emporte la campagne sur le dos d’un camion, où la mort et la vie joutent de poésie. »

Mai Que mai 2014

Pour l’édition 2014 du festival occitan qui monte qui monte, les organisateurs ont fait appel..à moi une fois de plus, histoire de changer. L’enjeu pour moi, c’est de trouver chaque année de nouveaux personnages, de nouveaux thèmes, ne jamais se répéter  et surprendre si possible. Et mettre la barre toujours plus haut…si possible.C’est donc pas moins de 4 nouveaux rôles à endosser, le junkie à la recherche de la vérité, le prince devenu coq, le lama thibétain et la rockstar, mélange de Mick Jagger, Salvador Dali et Andy Warhol.
rock-star

Fête des sagnes 2013

 » Toujours  difficile de raconter une Fête des Sagnes. Ce sont des moments à vivre, à partager,  comment traduire en mots la magie de  ce temps quelque peu hors du temps ?
Ca se passe à Anglès cette année, aux Girmanes. Un très beau lieu caché près du lac de la Raviège. Il faut y aller exprès, suivre la petite route à travers la forêt de hêtres pour déboucher sur  d’anciens bâtiments de ferme. Puis partir à pied à travers bois, à travers champs, pour tomber nez à nez avec de grandes et belles sagnes parcourues par des vaches et des chevaux. Le public lui est au rendez-vous. Près de 70 personnes cette année, les inconditionnels de ces rendez-vous si particuliers autour des sagnes. C’est au son du violon que la joyeuse troupe prend le chemin des sagnes.
Au cours de la balade, un drôle de personnage nous rejoint. L’habit décousu et le verbe haut, il ne nous quittera plus. Pédeguèine, de son joli nom, personnage haut en couleurs, conte de français en occitan et d’occitan en français, de bien belles histoires. Conte d’amour, conte philosophique, histoires de monstres, de ceinture, histoires de vie…. Fil conducteur nous suivons son pas  où tout simplement on prend le temps de ne pas aller vite. Enfin.
Après la traversée d’une première sagne et des explications riches et
animées, la troupe suit son chemin sur les hauteurs, pour découvrir de plus haut, ce paysage magnifique qui s’offre aux yeux émerveillés. Des
prés secs, des sagnes, des forêts au loin.
Là un peu plus haut, une femme danse le paysage, au son du ruisseau qui descend. Elle entraîne dans sa danse ceux qui lui tendent la main. Moment magique.
La foule repart tranquille, sur les pas de Pédeguèine, s’arrête un peu plus loin pour faire une pause goûter dans le pré. Couchés dans l’herbe, le
vent se tait, les rires fusent. C’est de retour dans la forêt que Pédeguèine affrontera la bête, pour se retrouver enfin dans les bras de ses acolytes violoniste et danseuse, sous les applaudissements de la foule ravie.
Dans la grange, tout le monde s’attable et se retrouve  dans  de    joyeux échanges. Tout à coup, le noir. L ’électricité décide de faire faux bond. Qu’à cela ne tienne, on reste là, à la lueur des petites bougies et des lampes de poche, pour danser au son du violon et de l’accordéon réunis.
Une très belle fête des sagnes quoi…. »

Céline Thomas

sagnes

Mai que Mai 2013

Superbe édition 2013 du festival occitan Mai que Mai! la rando thétralisée, que du bonheur, plus de 180 personnes en ont profité !
GB  encore sévi, d’abord avec le discours allumé du conseillier territorial, ensuite avec Célestin en garde-frontière, enfin en Chico Zémikos pour des contes au milieu des bois! Et j’ai eu  le plaisir de faire une impro sur la musique de Jean-Pierre Sarzier. (voir son site).Que du bonheur, vous-dis je  !

elu

25 ans de TF1

Le 22 février à 13 heures, le JT de TF 1 se conclut avec l’anniversaire des 25 ans d’antenne de Jean-Pierre Pernaut, l’occasion de faire défiler des images d’archives collectées aux quatre coins de la France. Et  c’est qui commence le reportage, hein, je vous le demande ? encore le Bastide à l’accordéon ! Il est partout ce type  !