paréidolies, en plein dans la figure

Je n’oublie pas mon passé de prof d’arts plastiques. C’est plus fort que moi. Pour ne pas perdre la passion de transmettre, je propose à présent des diaporamas-conférences sur des thématiques esthétiques un peu décalées. La première s’intitule « paréidolies, en plein dans la figure », où je convoque tour à tour les artistes paléolithiques, Arcimboldo, Léonard de Vinci, Holbein, Rorschach, Dubuffet, en passant par l’art brut, le graf, la planète Mars, l’anamorphose et tant d’autres joyeusetés. La première aura lieu à la médiathèque d’Aussillon le 29 mars.

pareidolie

2 réflexions au sujet de « paréidolies, en plein dans la figure »

  1. Bonjour Mr Bastide,

    En recherchant la citation en français de De Vinci je suis tombé sur cette page.

    Depuis plus de 5 ans maintenant je consacre toute mon énergie créative a la photographie de paréidolies de haut niveau.

    Je me permet de vous envoyer mon site web en pensant que cela vous sera peut être utile pour vos présentations sur ce sujet.

    Bien cordialement,
    Joel Boucquemont

    1. Bonsoir Joël,
      merci pour le commentaire. Wouah, quelle production ! C’est tout à fait intéressant, merci. En fait je m’intéresse aux paréidolies
      parmi mille autres choses. D’ailleurs, je n’ai pas eu l’occasion de refaire cette conférence ! Sans vouloir faire le tour inépuisable du sujet
      je me permets de vous signaler- si vous ne l’avez pas appris par ailleurs- l’existence de ce qui pour moi est la trace la plus ancienne
      de paréidolie, ou plus précisément la 1°fois dans l’histoire de l’humanité qu’un hominidé découvre un visage qui n’est pas un artefact : c’est le galet de Makapansgat. Vous trouverez des infos sur internet. Si vous voulez en savoir plus, je me ferai un plaisir de vous communiquer ce que j’en sais. Cordialement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *